A double tranchant

Publié le par Envie d'haut delà

Treasures_by_larafairie.jpg

Réponse au camarade Faust

 

Tendre époux de mes soirs solitaire assoiffé

Je n'ai pas pu t'aimer sans entendre à rebours

L'eau de vie nous brûler, le soleil décliner

Car il est déjà tard pour prédire un amour

Tes doux yeux m'ont trompée, ils cachaient la douleur

Mes cheveux arrachés me demandent encor

S'il suffit de savoir comment stopper tes pleurs

Et s'il faudrait plutôt enterrer le trésor

Un seul esprit pour deux, deux avenirs pour un

Ne dis jamais jamais en osant réclamer

Un dernier regard

Un dernier hasard

J'ai lutté désarmée quand tu n'étais plus là

En serrant dans mes bras les couteaux aiguisés

Que tu m'avais confiés quand tu n'y croyais pas

J'aurais pu les user le long de tes veines.

Ne procrastine pas ta guérison alors

Que je vais succomber

Que je vais terminer

Publié dans Poésies

Commenter cet article