Lucifer

Publié le par Envie d'haut delà

Le vice s'est instruit aux creux de nos rêves.

Protégé par la nuit, il nous a attaqués

A coup de paradis au goût de nos ennuis

Parce qu'on ne change pas un esprit éveillé.

 

Le mal qui s'est encré dans notre réflexion

Ne sera décelé que dans des conditions

Dictées par la honte, parfois le désespoir.

Nous n'avons pas voulu se faire empoisonner.

 

Nous n'avons pas osé le mettre à la porte.

Par peur de l'abandon, il a été nourri

En pensant qu'il devrait nous rendre la monnaie;

Il nous a assigné ses meurtres et ses vies.

 

Et chaque soir je dors d'un sommeil fragile

Je me fais taquiner par ses mains agiles.

Sans pouvoir attraper un peu de sa chaleur

Sans pouvoir dévoiler ce qui l'instruit: mon coeur.

Publié dans Poésies

Commenter cet article

Hécate 13/06/2012 12:38

Par hasard chez vous ...La Poésie est un pont imprévu .
Bonjour donc .

Patrick Renouard 09/05/2011 21:17


En écoutant mon coeur, j'ai fais fuir le vice.
En écoutant le vice j'ai découvert mon coeur.
Lucifer et le porteur de lumiere. De cette lumiere étrange qui éclaire nos jours éphémeres.