Valmont

Publié le par Envie d'haut delà

 

Valmont

 

Inspirée par les flots, j'ai perdu ton rivage

Le néant, c'est ce que m'inspire ton visage

Redore ton blason vieilli de pauvre garce

Ta triste protection n'est plus une menace

 

Tu crois pouvoir t'enfuir, tu n'as pas le pouvoir

Et c'est trop douloureux quand tu le reconnais.

Une pointe ensanglantée garde tes yeux fermés

La vie ne se fait pas selon ton bon vouloir.

 

Je saurai te tenir car tu restes sensible

A un seul compliment; pour lui tu te vendrais.

Crois-tu qu'un jour j'ai pu admirer ta personne

Ton orgueil domina comme la mort raisonne

 

Oui, j'ai été trahie mais plus par gourmandise

Que par ta volonté, revois tes analyses

Je suis comme étouffée par ce passé trop calme

Permet moi de me soustraire de ce vacarme

Publié dans Poésies

Commenter cet article