Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

7 articles avec politique

Avortement (fictif)

Avortement (fictif)

Des traces de mains qui ont parcouru ton corps à l'extérieur, d'autres qui se sont agrippées à l'intérieur, et toi fausse victime enchaînée. Chaque ongle arraché est une heure de réflexion inaboutie. Ta méchanceté a pris le dessus. Et cette griffure du...

Lire la suite

Morale à la Valmont-Montreuil

Morale à la Valmont-Montreuil

Il a dit: « viens on part » et tout plein de bobards Pourquoi pas après tout, vivre est un canular? Il est préférable d'en mourir de rire Que de se battre encor sans que rien ne chavire « Dans ce monde de cons, chacun a une place Si j'y crois pour de...

Lire la suite

Le grand soir

Le grand soir

Non mais tu le crois toi que les fontaines s'écroulent. Vois-tu ce carnage ou n'est-il pas encore assez criant? Ce paysage souffre et j'ai l'impression qu'on ne le sauvera jamais. Espères-tu encore, toi, quand tu les vois parler? Des fois je meurs dans...

Lire la suite

Anarchie au réveil

Anarchie au réveil

On était un pays de partage et de paix Où personne régnait, on était l'utopie. On croyait en la vie sans même imaginer Qu'on puisse l'entâcher, on était à l'abri. Si on aimait vivre, on préférait croire Puis on croyait vivre sans jamais rien n'y voir....

Lire la suite

Révolution verte

Révolution verte

De nos jours, rares sont les gens qui ne se sentent pas concernés par la question écologiste. Et d'ailleurs tant mieux: au delà du conflit d'opinion qui éloigne la thèse accusant l'activité humaine ( probabilité de 90% selon le GIEC ) de celle avançant...

Lire la suite

Lève-toi et marche

Lève-toi et marche

Bouge du canapé, tu troues ton pantalon Tu l'as eu à l'usure et maman le suivra. Pour te faire manger, conserver le salon Le travail la torture et elle craquera. Si tu ne rêves pas, pourquoi vis-tu alors? Si t'es trop important pour te mêler aux genx...

Lire la suite

Société technique... ou la fac

Société technique... ou la fac

Tu souffles sur les vies qui flambaient de bonheur, Etouffe les luttes qui naissent des cendres, Sur les ruines tu ris aspirant la splendeur, Tout s'écroule sous toi: tu n'as qu'à te pendre. Mon chagrin insensé pour ce monde bestial Prêterait à ma vie...

Lire la suite