NOIR

Publié le par enviedhautdela.over-blog.com

Suite au poème "Blanc", écrit par dhuyp ici.

 

12138.jpg

 

 

Tu entres dans ma vie troublant l'immensité

De notre devenir parce que, oui, tu le sais

Nous ne pourrons jamais guérir de la beauté

Une fois rencontrée, elle s'impose à jamais.



Que Athéna ou que Aphrodite me guident

Ce liquide s'écoulant ne nous réserve

Rien que l'on maîtrise, juste un passage à vide

Parce que les corps d'amants ne veulent qu'une trêve



Nous rêvons quand tu nous imposes

D'écarter les divinités

Mais tes bras sont une hypnôse.

Tant pis s'il advient la folie

J'arrache et dépose mon coeur

Aux pieds de l'éternel oubli

Publié dans Correspondance 1

Commenter cet article